Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Dossier 7: La perspective

Définition: La perspective est une technique de dessin ou de peinture qui permet de donner l'illusion de la profondeur (la 3D) sur une surface plane (en 2D). Mise au point par les artistes de la Renaissance en Italie (XV° siècle) qui en fixent les règles, elle va être utilisée et perfectionnée jusqu'au XX° siècle, avant que Picasso et les cubistes ne la remettent en question.

Il existe plusieurs types de perspectives, certaines plus compliquées ou réalistes que d'autres. En voici quelque exemples...

La perspective cavalière

Surtout utilisée en dessin technique et en architecture, elle permet de représenter les objets en 3D. Cette représentation ne présente pas de point de fuite: la taille des objets ne diminue pas lorsqu'ils s'éloignent.

Cette perspective ne prétend pas donner l'illusion de ce qui peut être vu, mais simplement donner une information sur la notion de profondeur.

Simple à réaliser, c'est une perspective naïve qui peut traduire un manque de « vision dans l'espace ». Souvent utilisée dans les dessins à main levée, elle est malgré tout à déconseiller par son ambiguïté de représentation : un objet éloigné d'un autre peut sembler être plutôt au-dessus ou au-dessous.

Une simple feuille à carreaux permet de réaliser des dessins en perspective cavalière, en utilisant les lignes verticales, horizontales et diagonales du quadrillage. On peut réaliser 2 types de vues, l'une frontale avec l'objet en face de nous, et l'autre axonométrique avec l'objet vu sur la tranche. Comme dans les dessins ci-dessous.

Ville en perspective cavalière + cubes en 3D (vue frontale et vue axonométrique)
Ville en perspective cavalière + cubes en 3D (vue frontale et vue axonométrique)

Ville en perspective cavalière + cubes en 3D (vue frontale et vue axonométrique)

La perspective linéaire

La perspective linéaire (ou conique) est restée la perspective dominante dans le domaine artistique car elle imite le mieux la photographie, et ce que l’œil voit. Elle s'organise à partir de l’œil du spectateur.


Il s'agit d'une projection, sur un plan (un tableau) de toute les droites passant par les côtés d'un objet vers un point : l’œil ou point de vue. L’œil contemple des objets sur une surface où l'illusion de profondeur est donnée par la diminution de la taille des objets selon leur profondeur. De plus, les lignes partant de l'objet sont convergentes en un point de fuite, et s'il y en a plusieurs, elles se situent toutes sur une même ligne appelée ligne de fuite ou ligne d'horizon.

C'est à dire que cette perspective consiste à construire des lignes convergentes en un point de fuite, ces lignes sont dans la réalité, parallèles mais si on les observent de loin, on constate qu'elles convergent en un point. Ce qui permet la diminution des formes les plus éloignées. (cela correspond à ce qu'attend notre cerveau).

On peut là aussi réaliser 2 types de vues, l'une frontale avec l'objet en face de nous (1 point de fuite), et l'autre axonométrique avec l'objet vu sur la tranche (2 points de fuite).


Elle est appelée perspective linéaire par Léonard de Vinci du fait qu'elle n'utilise que des lignes. Elle est aussi appelée perspective conique du fait que les droites reliant l'oeil de l'observateur au contour de l'objet forme un cône.

Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)
Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)

Quelques croquis mettant en évidence l'utilisation de la perspective linéaire (remarquez les traits et points de contruction: ligne d'horizon, point de fuite, lignes de fuite... qui doivent disparaître lors de la réalisation finale)

La perspective atmosphérique

Cette forme de représentation en perspective par les détails et les contours peut être comparée à la profondeur de champ en photographie : l'image est nette au premier plan, et devient "floue et légère" vers l'arrière.

En dessin, tous les objets situés au premier plan devront donc être représentés d'une façon précise. Puis, les détails seront de moins en moins précis au fur et à mesure que l'on dessine les parties situées vers l'arrière. Il faut également jouer sur le contraste entre ombres et lumière. En effet, le contraste doit être prononcé au premier plan : contraste noir et blanc, et moins soutenu dans les plans arrière : contraste gris foncé et gris clair.


Avec des couleurs, lorsque vous observez un paysage montagneux, vous constaterez dans la succession de vallonnements boisés, une modification de couleurs pour un objet identique, ici le sapin. Votre vision, donc votre cerveau, va enregistrer pour les sapins du premier plan un vert soutenu, plutôt sombre. Le vert s'atténue pour devenir bleu clair dans le lointain.
Ce phénomène est généré parce que la lumière et les couleurs, traversent l'atmosphère (l'air) chargée d'impuretés : pollutions diverses, humidité etc. Cette pollution ralentie la propagation des couleurs, plus ou moins selon la longueur d'onde de la couleur, chaque couleur ayant sa propre longueur d'onde. Ainsi, les couleurs identiques ne parviennent plus à notre regard avec la même intensité.

Les couleurs identiques seront plus chaudes dans les premiers plans que celles des arrières plans : teintes soutenues au premier plan, mais délavées et de plus en plus légères en progressant vers l'arrière-plan.

Représentations de paysages en couleurs et en noir & blanc mettant en valeur l'utilisation de la perspective atmosphérique.
Représentations de paysages en couleurs et en noir & blanc mettant en valeur l'utilisation de la perspective atmosphérique.

Représentations de paysages en couleurs et en noir & blanc mettant en valeur l'utilisation de la perspective atmosphérique.

Quelques oeuvres importantes de la Renaissance qui utilisent la perspective (et des croquis mettant en valeur cette utilisation)...

Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective
Dossier 7: La perspective